Antidépresseurs IMAO : Manerix

Indications

 

Problèmes de santé mentale

  • Quand les autres antidépresseurs se sont avérés inefficaces ou contre-indiqués

  • Troubles anxieux

  • Dépression atypique (symptômes plus intenses et de l’agressivité)

Contre-indications

 

Problèmes de santé physique

  • Allergie ou une réaction négative

  • Problèmes cardiaques

  • Tension artérielle élevée

  • Épilepsie

  • Maladie de Parkinson

  • Insuffisance des reins ou du foie

  • Régime contenant de la tyramine

 

Problèmes de santé mentale

Espacer la prise d’un ISRS ou d’un ISRSNa et d’un IMAO d’au moins 14 jours

 

Personnes aînées

Effets secondaires marqués, ne doit être utilisé qu’en dernier recours

 

Enfants

N’est pas indiqué chez les enfants de moins de 16 ans

Grossesse et allaitement

Malformations congénitales; s’abstenir pendant l’allaitement

Interactions médicamenteuses

 

Problèmes de santé mentale

  • Éviter à tout prix de prendre un IMAO sélectif et des IMAO non sélectifs ensemble : Nardil ou Parnate avec Manerix

> Confusion, désorientation

> Hyperactivité

> Frissons, tremblements, contractions musculaires involontaires ou manque de coordination

 

  • Interaction risquée : ISRS, certains tranquillisants (Buspar)

 

  • Le lithium et antidépresseurs tricycliques augmentent l’effet du Manerix

 

  • Les antiparkinsoniens et Manerix peuvent provoquer agitation, désorientation, anxiété, trous de mémoire et hallucinations

 

Problèmes de santé physique

  • Peut augmenter l’effet analgésique de l’ibuprofen (Advil, Motrin, Actiprofen, etc.)

  • Interaction risquée : des narcotiques, certains médicaments pour les migraines (Imitrex)

Effets secondaires

Ils dépendent du dosage et de la durée du traitement, du métabolisme de l’individu et du contexte dans lequel il vit.

Tête

  • Sécheresse de la bouche

  • Étourdissements associés à une baisse soudaine de la tension artérielle lors de changements de position

  • Maux de tête

 

Abdomen

Nausées

 

Peau

Problèmes de la peau

 

Sommeil

Somnolence

 

Autres

Chez d’autres personnes, le Manerix peut avoir un effet stimulant comme : insomnie, anxiété, agitation et fébrilité, comportements agressifs (rares)

Symptômes de sevrage

Les médicaments psychotropes agissent dans le cerveau tout comme dans le reste du corps; et comme nous l’avons vu, chaque personne réagit différemment. C’est la même chose concernant le sevrage ; le métabolisme de la personne, le type de médicament, la dose ainsi que la durée de la prise et sa demi-vie, expliquent que les effets de sevrage sont variés. Nous avons répertorié les symptômes de sevrage potentiels et principaux de chaque classe de médicaments psychotropes. Cette liste est incomplète, car tous les effets de sevrage ne sont pas recensés; de plus, les connaissances évoluent rapidement dans ce domaine. Une personne peut n’avoir aucun symptôme de sevrage ou en ressentir un seul, quelques-uns ou même beaucoup. Le parcours de réduction de médicaments est spécifique à chaque personne, tout comme chaque démarche est unique. Par exemple, une personne peut entreprendre à deux reprises de réduire le même médicament à la même dose et les effets seront différents. La réduction graduelle, comme enlever 10  % de la dose par semaine/mois, réduit la fréquence ou l’intensité des symptômes de sevrage et l’incidence des rechutes rapides. Il est très important d’entreprendre cette démarche avec la collaboration de son médecin. Le pharmacien aussi joue un rôle clé et peut fournir des conseils pour contrôler les effets de sevrage pour chaque médicament. La plupart des personnes qui auront des symptômes de sevrage les toléreront sans problème pour la courte durée de ceux-ci.

 

Symptômes de sevrage communs et fréquents pour toutes les classes: anxiété, nervosité, agitation, problèmes de sommeil, plus grand besoin de se reposer, de dormir, irritabilité, fatigue.

 

Symptômes de sevrage pour les antidépresseurs IMAO:

Principaux symptômes de sevrage de nature psychologique :

  • Anxiété

  • Irritabilité

  • Agitation

  • Insomnie

  • Cauchemars ou rêves d’un réalisme intense (vivides)

 

Très rarement:

  • Délire paranoïde

  • Hallucinations

 

Principaux symptômes de sevrage de nature physique :

  • Somnolence

  • Volubilité (abondance et facilité de la parole)

  • Difficultés à s’exprimer

  • Léthargie (engourdissements de l’être, difficulté d’attention)

  • Troubles du mouvement