BIEN S'ENTOURER

Entreprendre une démarche de diminution ou de sevrage est exigeant. Il est important de s'entourer de personnes qui pourront te soutenir de différentes manières. Outre ton médecin qui aura un rôle particulier, tu peux faire appel à d'autres personnes telles que: un.e pharmacien.ne, un.e, un.e infirmier.ère, un.e intervenant.e ou thérapeute, des ami.e.s, des proches, des pairs. Ces personnes peuvent t'informer, t'écouter, te soutenir, t'encourager. On te conseille de discuter avec elles de tes besoins pour convenir du rôle que chacune d'elle pourraient jouer dans ta démarche de diminution ou de sevrage de psychotropes. Voici un Guide pour créer des réseaux de soutien en santé mentale du Projet Icarus. 

 

 

 

 

 

 

 

Aussi, rappelle-toi qu'en prenant une médication en santé mentale, tu développes une forme de savoir en la matière. Ce savoir expérientiel est complémentaire et différent de celui des professionnels de la santé, et tout aussi important. Autrement dit, tu peux recevoir du soutien tout en prenant ta place et en exerçant tes droits, soit: celui de participer au traitement, de donner ton avis, d'obtenir de l’information de différentes sources fiables, d'accepter ou non un traitement, d'être informé des alternatives ou encore d'être accompagné aux rendez-vous médicaux si tu en ressens le besoin.

 

Le médecin ou le médecin psychiatre

Le médecin joue un rôle important dans ta démarche puisqu'il est le prescripteur des médicaments. Plusieurs premières personnes concernées rapportent des relations problématiques ou difficiles avec leur médecin. Le manque de temps, d'écoute, de connaissances sur les protocoles de sevrage, et les préjugées sont au coeur de ces difficultés de communication avec le médecin. Établir une relation de collaboration entre toi et ton médecin autour du projet de diminution de la médication demande une certaine préparation et de la persévérance.

Les ressources alternatives en santé mentale et les groupes d'intervention en défense des droits offrent du soutien à la préparation aux rendez-vous médicaux, voire même de l'accompagnement. Aussi, pour t'aider...

Voici quelques outils pour favoriser une relation satisfaisante avec son professionnel de la santé

  • Les pages 97 à 99 du Guide personnel GAM traitent de la rencontre avec le médecin/psychiatre dans la perspective d’une diminution de la médication ou d'un sevrage. 

Le pharmacien

Le pharmacien peut se révéler très utile lors d'un processus de diminution ou de sevrage. Il est un spécialiste des médicaments et peut donc donner de l'information complémentaire à celle du médecin. Cet outil pourrait t'aider à préparer ta rencontre avec ton pharmacien.​ Sache qu'il est possible d'obtenir des doses sur mesure, plus petites ou plus grandes que celles offertes par la compagnie pharmaceutique qui fabrique le médicament, en vue de faciliter le sevrage. Ces doses sur mesure s'appellent préparations magistrales. Consulte la rubrique Approches pour en savoir plus sur les pharmacies d'officine qui offrent se service.

Pour connaître et exercer ses droits


Medication-Labyrinthe-1.png

«Nous avons besoin d’écoute, de parler et de guérir nos histoires plutôt que de diagnostics, de bureaucratie, de jugements, de lourdeurs, et de surdoses médicamenteuses. Nous voulons participer aux traitements et nous prônons une relation d’égal à égal avec le professionnel de la santé, y compris  le psychiatre. Nous avons un formidable savoir expérientiel qui n’est pourtant pas reconnu à sa juste valeur, dans le réseau ou par les professionnels de la santé. »  M.B, membre du Comité Vécu GAM