Approches de réduction

Les deux approches de réduction qui suivent ne sont pas des règles absolues : elles peuvent être adaptées à chaque situation, en particulier pour allonger la période de sevrage. Le pourcentage de diminution (de 10 à 25 %) peut varier selon le médicament, la posologie et la difficulté du sevrage. L’intérêt de ces méthodes est qu’elles sont progressives, te permettant ainsi d’évaluer petit à petit comment tu te sens et d’ajuster le rythme de la diminution en conséquence. 

Dans le cas de prise de plusieurs médicaments psychotropes, il est fortement recommandé de commencer la diminution ou le sevrage d’un seul médicament à la fois et de vérifier auprès du médecin et du pharmacien par lequel commencer.

 

Tu peux te servir de ces approches comme point de repère, afin de diminuer autant que possible les risques associés à la diminution, tout en sachant que tu devras l’adapter à ta situation.

Le guide personnel GAM présente de l’information sur la méthode progressive diminution ou de sevrage mieux connue sous le nom de la méthode du 10%. Celle-ci propose de diminuer le dosage quotidien de 10% du dosage initial, par étapes d’une durée variable, selon le type de médicament et les difficultés rencontrées. 

Exemple de réduction 10%

Étape 1 : 100mg

Étape 2 : réduction de 10 mg (ou 100 mg - 10%) à 90 mg. 

Étape 3 : réduction de 10 mg à 80 mg.

Étape 4 : réduction de 10 mg à 70 mg. 

Étape 5 : réduction de 10 mg à 60 mg .

Tu trouveras dans les pages 102 à 106 du guide des informations plus détaillées, notamment sur la division et la répartition des doses.

Une autre approche similaire de réduction est aussi connue sous le nom de la méthode hyperbolique qui consiste à une réduction par pallier de 10 %, mais à partir de la dernière dose. 

Exemple de réduction hyperbolique  

Étape 1 : 100mg

Étape 2 : réduction de 10 mg (ou 100 mg - 10%) à 90 mg. 

Étape 3 : réduction de 9 mg (ou 90 mg – 10%) à 81 mg.

Étape 4 : réduction de 8,1 mg (ou 81 mg -10%) à 72,9 mg. 

Étape 5 : réduction de 7,29 mg (ou 72,9 mg – 10%) à 65,61 mg.

Comme on peut le constater dans cet exemple, la réduction de dose est de moins en moins importante au fur et à mesure des étapes, afin de diminuer au maximum l’impact du sevrage. Cette approche s’appuie sur les recherches récentes de Mark Horowitz. 

Horowitz, Mark Abie, Sameer Jauhar, Sridhar Natesan, Robin M. Murray, et David Taylor. 2021. « A Method for Tapering Antipsychotic Treatment That May Minimize the Risk of Relapse ». Schizophrenia Bulletin. doi: 10.1093/schbul/sbab017.

 

Horowitz, Mark Abie, et David Taylor. 2019. « Tapering of SSRI Treatment to Mitigate Withdrawal Symptoms ». The Lancet Psychiatry 6(6):538‑46. doi: 10.1016/S2215-0366(19)30032-X.

Pharmacies communautaires et préparations magistrales


 

Souvent, quand on fait un sevrage, il peut être difficile d’avoir accès à des doses de médicaments qui correspondent à la réduction souhaitée, qu’elle soit de 10 % ou tout autre pourcentage  désiré. Effectivement, les médicaments que l’on peut se procurer en pharmacie avec une prescription sont en général commercialisés selon des dosages prédéfinis par les compagnies pharmaceutiques qui les fabriquent. Par exemple, la sertraline (le Zoloft) est commercialisée en capsule de 25 mg, de 50 mg ou de 100 mg, alors que l’olanzapine (le Zyprexa) existe en format de 2,5 mg, 5 mg, 7,5 mg, 10, 15mg ou 20 mg. Ainsi, si on prend l’exemple d’une personne à qui l’on prescrit 100 mg de sertraline et qui voudrait entreprendre une réduction par palier de 10%, elle pourrait avoir de la difficulté à obtenir des dosages correspondants, soit 90 mg, 80 mg, 70 mg, et ainsi de suite. Pour répondre à cette difficulté, il existe ce qu’on appelle des préparations magistrales, qui sont des préparations faites par les pharmaciens, selon la prescription du médecin. 

 

Plus précisément, l’Association québécoise des pharmaciens propriétaires (AQPP) définit les préparations magistrales de la manière suivant :

Les préparations magistrales sont en fait une recette médicamenteuse que le pharmacien prépare à partir de l’ordonnance (la prescription) du médecin afin de produire une thérapie ciblée et bien spécifique à un patient. Le pharmacien a recours à la préparation magistrale pour fabriquer un médicament qui n’est pas disponible commercialement ou en rupture de stock. De façon générale, il ne s’agit donc pas d’une solution de rechange aux médicaments commercialisés, mais bien d’une préparation qui ne serait autrement pas accessible au patient au dosage requis ou sous la forme pharmaceutique correspondant à ses besoins1. 

Toujours selon l’AQPP : 

toutes les pharmacies du Québec peuvent servir une préparation magistrale à leurs patients, mais la préparation n’est pas toujours confectionnée sur place. Si la pharmacie ne possède pas l’équipement spécialisé ou les installations nécessaires, le pharmacien peut avoir recours à une pharmacie spécialisée dans la confection de ces préparations. La pharmacie préparatrice remettra alors la préparation magistrale au pharmacien responsable du patient qui, lui, la remettra par la suite à son patient.1

 

Si tu souhaites entreprendre une démarche de sevrage ou de réduction, ces préparations pourraient être une option intéressante, parce qu’elles peuvent permettre des réductions en fonction des paliers qui correspondent à tes besoins.  Tu pourrais en discuter avec ton médecin et ton pharmacien pour savoir si cette solution pourrait correspondre à tes besoins. 

Référence :https://www.monpharmacien.ca/nouvelles/les-preparations-magistrales-a-quoi-ca-sert/



Voici une liste de pharmacies dans la région de Montréal qui peuvent confectionner des préparations magistrales 

  • Pharmacie Morin 

5955 rue Sherbrooke Est

Montréal (Québec) H1N 1B7

  • Pharmacie Christian et Francis Shefteshy 

5955, boulevard Gouin Ouest,

Montréal (Québec) QC H4J 1E5

  • Pharmacie El-Achkar, Jetha et Merrouni

965-T Boul. Curé-Labelle 

Laval, Quebec, H7V2V7

  • Pharmacie Paylan 

8967 Boul. Lajeunesse

Montreal Quebec H2M 1S1

La liste des pharmacies qui suit provient de l’expérience personnelle de certaines personnes qui ont participé à l’élaboration du site. Ses personnes habitent à Montréal, c’est pourquoi les pharmacies présentées se retrouvent dans la région montréalaise. Malheureusement, après avoir consulté l’Association québécoises des pharmaciens propriétaires du Québec, il n’existe pas de liste officielle pour l’ensemble du Québec. N'hésite surtout pas à t’informer auprès de ta pharmacie. Si tu trouves une pharmacie dans ta région en mesure de t’aider et que tu souhaites en faire bénéficier d’autres personnes, il nous fera plaisir de l’ajouter à la liste.

D’autres guides sont aussi disponibles pour s'outiller

Le Manuel de Sevrage des Psychotropes

Guide Pour Décrocher Des Médicaments Psychotropes En Réduisant Les Effets Nocifs, Will Hall

DIMINUER ET ARRÊTER LES ANTIPSYCHOTIQUES, ProMente Sana, Suisse

Pour inspirer les professionnel.les 

Guidance for Psychological Therapists : Enabling conversations with clients taking or withdrawing from prescribed psychiatric drugs

  • Pharmacie Pearson & Cohen 

102 - 5025 Sherbrooke W 

Westmount, QC H4A 1S9

  • Pharmacie ProxiMed 

5531 Westminster 

Cote St Luc, QC H4W 2J2

  • Linda Frayne Pharmacienne 

400 5858 Cote-des-neiges 

Montreal, QC H3S 1Z1